Aider les étudiants en santé à apprendre : l’engagement d’Akivi.

Faciliter l’apprentissage pour les médecins de demain est essentiel aujourd’hui, surtout quand cela concerne nos futurs soignants, non ? Alors comment améliorer la mémorisation ? Comment transformer l’apprentissage en un parcours interactif ? C’est la mission que s’est donné aujourd’hui le Dr Florian Bernard, fondateur d’AKIVI, neurochirurgien et maître de conférences en anatomie. Récompensé aux Talents de la e-santé 2023 avec le trophée de la formation et de la sensibilisation, il nous partage son parcours et sa vision, à découvrir !

Quel est votre histoire ?

Avant d’être le fondateur d’AKIVI, je suis neurochirurgien au CHU d’Angers et maître de conférences d’anatomie à l’université d’Angers. Mon quotidien est donc d’enseigner le corps humain et d’opérer le cerveau (principalement) mais aussi la colonne vertébrale.

J’ai commencé mes études de médecine en 2006. Après un externat au CHU de Caen, j’ai choisi la neurochirurgie à Angers. J’ai ensuite fait 6 années d’internat chirurgical et anatomique où j’ai pu me former à Angers, Tours et Marseille grâce à des échanges universitaires. Ensuite, j’ai fait 4 années de clinicat en Neurochirurgie à Angers, et 6 mois passés à Genève (Suisse). Parallèlement, j’ai participé à la formation délivrée par le collège médical des professeurs d’anatomie français.

Chaque mois, on passe des tests avec d’autres professeurs d’anatomie. Il s’agit d’une véritable classe préparatoire où l’on forge son bagage d’enseignant. On peut ainsi proposer et améliorer nos cours avant de les refaire auprès de nos étudiants. J’ai fait ce compagnonnage anatomique pendant 7 ans avant de passer maître de conférences en anatomie en 2021.

Le projet AKIVI a débuté en 2016. Le projet est né grâce aux étudiants : ils ont besoin d’avoir des ressources complémentaires digitalisées pour apprendre l’anatomie. Nous avons alors développé une expertise dans la création de contenu 3D à partir de vues chirurgicales, de reconstruction d’imagerie, de dissections de corps humain. Un programme d’enseignement complet a vu le jour avec les étudiants, les professeurs d’anatomie et les cliniciens.

@app_akivi

ANATOMIE AVEC AKIVI – Le projet évolutif AKIVI pour « Anatomical Knowledge In Virtual Immersion » est plus qu’une application intuitive dédiée à l’apprentissage du corps de la femme et de l’homme. L’application AKIVI est un parcours de formation médicale high-tech certifié. AKIVI propose une expérience immersive de formation à l’anatomie humaine à destination des étudiants de la santé et de la médecine générale. Elle a été créée aussi pour l’ensemble du corps médical. Disponible gratuitement sur les stores en version web et mobile, AKIVI est capable de diffuser du contenu vidéo en relief – classiquement réservé aux casques de réalité virtuelle. #anatomie #anatomiehumaine #pédagogie #médecine #apprendremédecine #anatomieavecakivi

♬ original sound – Anatomie AKIVI – Anatomie AKIVI

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre solution ?

Chez AKIVI, on se consacre à l’accompagnement des professionnels de santé dans leur formation sur l’anatomie humaine.

Concrètement, il s’agit une plateforme numérique française qui allie l’excellence académique à des technologies avancées comme l’IA et l’apprentissage adaptatif. Cela inclut des ressources pour l’apprentissage de l’anatomie : des schémas commentés, des retours d’expérience de professionnels et des scénarios pratiques.

La société innove avec la visualisation stéréoscopique 3D sur smartphone, offrant une vision en profondeur plus accessible que les casques de réalité virtuelle. AKIVI crée aussi des images à partir de vrais organes humains, pour une représentation plus fidèle du corps humain, contrairement aux images graphiques standards.

L’approche éducative d’AKIVI est personnalisée à chaque apprenant, une avancée par rapport aux contenus proposés par d’autres plateformes. Cette stratégie est cohérente avec la stratégie nationale du numérique en santé, en rassemblant soignants, médecins, paramédicaux et professeurs d’université.

Comment vous est venue l’idée ?

AKIVI est né d’un réel besoin terrain que j’ai vécu. Aujourd’hui il y a trop peu de ressources digitales pour comprendre le corps humain et les fondamentaux de son métier ; l’apprentissage basé exclusivement sur des livres ou des schémas montre ses limites, et le nombre de formateurs n’est pas dimensionné pour répondre à cette problématique.

Je l’ai constaté pour les médecins et les chirurgiens via ma propre expérience, mais pas seulement. Le besoin est criant pour toutes les professions de santé. Les infirmières notamment. Elles manquent de ressource à disposition au quotidien pour se remettre à niveau. C’est justement la vocation d’AKIVI : fournir un outil de formation personnalisé, connecté à la pratique, créé par et pour les soignants.

Très vite, nous avons progressé grâce au soutien de partenaires universitaires et hospitaliers. Nous avons aussi été aidés des partenaires institutionnels et associatifs : la SATT Ouest Valorisation, Angers Technopole, Atlanpole biothérapies, Angers French Tech et le Réseau Entreprendre Maine et Loire.

Quels sont les retours terrains de votre projet ?

Aujourd’hui, AKIVI c’est plus de 100 vidéos, 2500 fiches de synthèse, plus de 1200 QCM (questionnaires à choix multiples) et des centaines de dissections en 3D et fiches cliniques !

Nous avons étudié concrètement son apport dans l’apprentissage de l’anatomie. Cette étude scientifique montre que l’utilisation d’AKIVI permet une meilleure note à l’examen, une meilleure compréhension tridimensionnelle du corps humain et de meilleures déductions cliniques.

Par ailleurs, nous avons réalisé une enquête auprès de tous nos utilisateurs. Le plébiscite étudiant est majeur, notre produit plait ! 92.6% utilise notre outil en parallèle de leurs cours, et près de la moitié l’utilise de façon hebdomadaire. Un chiffre qui a confirmé l’intérêt d’Akivi : 97,9% des étudiants souhaite accéder à Akivi l’année prochaine.

Cela nous encourage à poursuivre les améliorations pour créer un véritable outil clé en main de formation. L’entreprise vise à être une référence internationale pour les soignants et leurs patients, valorisant une approche humaine et respectueuse. Le partenariat d’AKIVI avec 13 universités françaises, son approche personnalisée de l’enseignement et sa stratégie de recherche et développement, reflètent son engagement à promouvoir l’excellence française à l’échelle internationale.

akivi application formation

Comment envisagez-vous la suite ?

2024 est (déjà) une année riche ! Nous prévoyons de déployer AKIVI à l’international (l’application est produite en anglais désormais), de mettre à disposition un moteur de recherche basé sur l’intelligence artificielle pour apporter des réponses certifiées et sourcées aux questions des apprenants – avec notre base de données qui comporte aujourd’hui des milliers de contenus, c’est un sacré gain de temps.

En parallèle nous allons poursuivre la diffusion d’AKIVI au sein des universités et des écoles de formation initiale, et par la suite proposer AKIVI en formation continue pour les paramédicaux.

En effet le système de santé se digitalise, la formation aussi ! Alors si vous aussi, vous vous demandez comment cela est possible qu’une infirmière qui change constamment de service n’ait toujours pas de programme de formation adapté, rejoignez-nous et proposons cette année une solution concrète : AKIVI.fr!

Avec ce prix des talents de la e-santé, notre mission est d’y répondre et d’embarquer les hôpitaux, les cliniques mais aussi tous les acteurs du secteur.


Merci Florian pour ces informations ! 🚀

Ces articles peuvent peut-être vous intéresser :

application famille hopital

Les familles des patients à l’hôpital facilement informées, c’est possible ?

L’expérience des familles dans le parcours patient, vous y avez pensé ? Avez-vous déjà attendu, le ventre noué, des nouvelles pour un de vos proches sans avoir accès à la moindre information ? Cette situation, rarement agréable, peut finalement prendre fin avec une application aussi simple qu’efficace, proposée par E-medicom, récompensée par les trophées de la e-santé 2023 pour le prix de l’éthique. Imaginée par des professionnels de santé et portée par 4 associés, nous vous invitons à découvrir le retour d’un de ses co-fondateurs, le neurologue Dr Nicolas Landragin.

Lire l'article
nouvey cybersecurite e sante1

La communication au service de la cybersécurité avec Nouvey

Communiquer pour favoriser une meilleure cybersécurité, qui l’eut cru ? C’est pourtant de ce parti-pris qu’est parti TESIS pour imaginer le nouveau label NouVey dédié à la cybersécurité en santé à la Réunion. L’objectif ? Sensibiliser l’ensemble des acteurs en santé sur l’enjeu de la sécurité des systèmes d’information en mettant au coeur les bonnes pratiques d’hygiène numérique. Alice Robert, cheffe de projet digital cybersécurité pour le GCS TESIS nous explique l’origine du projet et les enjeux autour de la confidentialité des données de santé.

Lire l'article